Interview de Yu Suzuki au MAGIC 2019

0
249

C’est le 8 mars 2019, la veille du MAGIC 2019 que nous avions eu l’immense honneur de rencontrer une nouvelle fois Yu Suzuki durant une session d’interviews d’une heure et demi en compagnie de 4 autres sites de fans tels que Shenmue Dojo & TeamYu, Shenmue500K & ShenmueForever ainsi que nos amis espagnols de SEGA Saturno.

Cette session d’interviews a permis à la communauté Shenmue de mener 4 interviews avec le Maître et il est important de le noter, celles-ci ont toutes été acceptées et validées par Yu Suzuki qui apprécie grandement ses fans.

Voici les liens vers les interviews menées par Shenmue Dojo & TeamYu ainsi que celle de Shenmue500K & ShenmueForever et celle de SEGA Saturno.

Interview Yu Suzuki Shenmue Master MAGIC 2019De gauche à droite: Trent notre webmaster suivi par Kenji Chraiti Kojima notre interprète, ainsi que Yu Suzuki et Shendream.

Au-delà de ces interviews, cette session fût une excellente occasion de tous se revoir et de passer un bon moment en compagnie de membres d’une même communauté animée par la même passion, celle d’une saga extraordinaire.

Nous concernant, il s’agissait de notre sixième interview avec Yu Suzuki, chose que nous aurions cru totalement improbable il y a quelques années encore et nous ne remercierons jamais assez Cédric Biscay, ainsi que tout le staff de Shibuya Productions car tout ceci a été possible grâce à eux.

Nous vous invitons à visionner nos cinq précédentes interviews au format vidéo dont 4 réalisées par l’excellentissime Kenji Seang du site:

• Première interview du TGS 2011 (Toulouse Game Show)
• Seconde interview du MAGS 2013
• Troisième Interview du MAGIC 2016
• Quatrième interview de la Gamescom 2017
• Cinquième interview du MAGIC 2018 réalisée par Shenman

Aujourd’hui, nous vous proposons notre interview sous forme écrite car il nous a été impossible de la filmer et nous souhaitons également nous concentrer sur la correction finale de notre propre traduction française de Shenmue I pour Dreamcast.
Voici l’interview, bonne lecture.

Sixième Interview de Yu Suzuki

1) Le premier Shenmue a défini les fondations du jeu en « monde ouvert », avez-vous pour ambition de révolutionner le concept de « monde ouvert » avec Shenmue III ?

YS: Ce sera le même concept, Shenmue I, II et III partagent le même concept. Ce concept consiste à accorder davantage de liberté aux joueurs et s’appelle « FREE ». Le mot « monde ouvert » est une dénomination qui est apparue plus tard et c’est le mot le plus approprié pour ce concept, mais à la base le concept de Shenmue avait été défini par le mot « FREE ». Je pense que c’est un jeu qui offre un haut degré de liberté et un large éventail de choix.

2) Allez-vous utiliser de véritables instruments pour l’enregistrement de certaines musiques de Shenmue III ?

YS: Oui, de véritables instruments sont utilisés. Le erhu en est un exemple, et j’ai également fait des enregistrements en utilisant un orchestre complet. À de nombreuses reprises j’ai utilisé des instruments non-électroniques.

3) En terme d’équipe de développement, nous avons l’impression que la saga Shenmue est aussi une belle histoire d’amitié, que ce soit avec Takeuchi-san, Hirai-san, Iuchi-san ou encore Miyawaki-san.

Nous voyons également Shenmue III comme le travail de plusieurs artisans du jeu vidéo, des artisans dont vous seriez le chef d’orchestre. Pourriez-vous nous en parler ?

YS: Les membres de l’équipe de développement sont totalement différents entre Shenmue I, Shenmue II et Shenmue III et par conséquent les forces et faiblesses de l’équipe sont également différentes.

Avec Shenmue III, le moteur 3D est également différent par rapport à avant. C’est pourquoi j’ai repris mon plan initial et l’ai redesigné afin d’obtenir le meilleur résultat avec les nouveaux membres et le nouveau moteur, c’est ce à quoi nous travaillons.

4) Malgré vos immenses responsabilités et probablement un manque de temps, y a-t-il certaines choses que vous avez tenues à faire personnellement dans Shenmue III ? Par exemple, modéliser certains objets/maps ou écrire quelques lignes de code.

YS: Je fais pas mal de choses, en fait ! J’ai peaufiné différentes parties et je mets la main à la pâte, par exemple en réduisant d’un millimètre le visage de Shenhua ou en déplaçant un simple cheveux. Je travaille/je peaufine à un niveau très fin. J’ai aussi fait des réglages sur les combats. De nombreuses choses.

5) Le design de Shenhua a beaucoup changé depuis la première présentation du jeu, y compris sa tenue et plus généralement depuis le tout premier Shenmue. Est-ce que ces changements sont le symbole de votre recherche de la perfection ?

YS: La plus grande différence avec Shenmue III est le passage au rendu physique. Par exemple, dans le passé les ombres des personnages étaient directement intégrées à leurs modèles 3D. Mais avec un rendu basé sur la physique, la façon dont la lumière se reflète et ainsi de suite, tout est calculé avec précision.

Les modèles 3D doivent donc être créés avec une très grande précision. Avec Shenhua par exemple, nous devions nous assurer que ses expressions faciales aient l’air correctes et qu’elle transmettait une touche de féminité et c’était un processus itératif. Nous voulions qu’elle ait l’air aussi crédible que possible.

6) Est-ce que cette fois-ci la nourriture et l’alimentation de Ryo auront des impacts sur le gameplay du jeu, comme son endurance en combat ou sa récupération ?

YS: La nourriture est importante dans Shenmue III. Il y a beaucoup de boutiques qui vendent de la nourriture. Si vous ne mangez pas, vous aurez faim, donc la nourriture est plus importante que dans Shenmue I et II. Pour donner un exemple, si vous ne mangez pas, vous ne pourrez plus courir.

7) Dans les deux premiers Shenmue, la gestion de la physique donnait beaucoup de crédibilité à leurs univers, en particulier lorsque Ryo posait précisément ses pieds sur les marches des différents escaliers. À quels progrès peut-on s’attendre en terme de physique avec l’univers de Shenmue III ? (Notamment durant les combats)

YS: Oui, des calculs en terme de physique seront également effectués au sein de Shenmue III.

8) Comment créez-vous les modèles 3D de Shenmue III ?

YS: Nous créons les modèles nous-mêmes. Les modèles ne sont pas faits avec le moteur 3D (nous utilisons l’Unreal Engine 4), vous voyez. Nous externalisons et en faisons en interne. Bien sûr, nous réalisons également des designs originaux en interne. En externe, nous faisons appel à des studios comme Laksha et nous créons également des modèles en interne.

9) L’argent aura-il davantage d’importance dans Shenmue III ? Vous avez évoqué une meilleure intégration des mini-jeux dans le déroulement du jeu.

YS: L’argent est important ! Par exemple, faisons un voyage.
Un voyage durant lequel vous avez de l’argent n’est pas intéressant, parce que vous pouvez le dépenser pour tous vos besoins. Mais dans un voyage sans argent, il faut gérer les choses par soi-même, et toutes sortes de drames se produisent.

Shenmue III est conçu de sorte que l’argent soit essentiel à la progression au sein du jeu, car cela rend le jeu plus intéressant. Dans Shenmue II aussi, votre sac est volé au départ, n’est-ce pas ? Ça rend les choses plus intéressantes, je pense.

10) Un peu à la façon de la SEGA Saturn dans le premier Shenmue, comptez-vous faire un clin d’œil à la SEGA Dreamcast dans Shenmue III ?

YS: C’est un secret. [rires]

11) Est-ce que la carte téléphonique permettant d’appeler des personnages de Shenmue I & II permettra de débloquer des scènes de flashback ?

YS: J’aimerais garder ça pour moi, pour le moment. Je préférerais que tout le monde attende avec impatience de voir ce qu’il en sera.

12) Est-ce que Shenmue III contiendra des moments d’humour totalement loufoques comme la course de canards de Shenmue II ?

YS: Vous pouvez vous attendre à ce qu’il y en ait.

13) Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’amour et la romance sont des thèmes très peu abordés dans les jeux vidéo. En ce qui concerne la romance dans Shenmue III, auriez-vous la gentillesse de nous en parler plus en détails ?

YS: On ne peut pas encore parler d’amour, ça ne va pas aussi loin. C’est un peu difficile à expliquer…. Il y a des choses comme de petits signes d’intérêt et un sentiment d’attirance. Ça ne va pas aussi loin que ce que vous appelleriez normalement l’amour, c’est quelque chose de plus subtile.

Par exemple, c’est comme aimer quelqu’un mais sans s’en rendre compte soi-même. C’est comme… à un stade plus précoce que l’amour. Pour citer quelqu’un comme Nozomi, elle aime clairement Ryo et c’est évident à voir. Ryo, quant à lui, est le gars le plus ignorant du monde. [rires]

14) Dans une interview en 2011, vous nous aviez avoué que votre moment préféré de la saga se trouvait dans la suite de Shenmue II. Est-ce que nous verrons ce moment dans Shenmue III ou devra t-on patienter jusqu’à Shenmue IV (ou V !) ?

YS: Dans quelle interview j’ai dit ça ? [rires] Je ne sais plus.

Il sera probablement quelque part dans Shenmue IV ou V !

15) Durant le MAGIC 2018, nous vous avions demandé ce que les fans pouvaient faire pour vous aider. Aujourd’hui à 5 mois de la sortie du jeu, que pouvons-nous faire de plus ?

YS: Les fans ont attendu et gardé espoir tout ce temps, depuis presque 18 ans. Et peu importe où nous en sommes, c’est quelque chose qui continue à m’être d’une grande aide.

16) Avez-vous développé Shenmue III avec l’idée de réutiliser le moteur et les mécaniques de jeu pour Shenmue IV ?

YS: Je ne l’ai pas fait en pensant spécifiquement à Shenmue IV. Mais l’Unreal Engine 4 est un très bon moteur et maintenant, nous sommes enfin en mesure de profiter pleinement des capacités de l’Unreal 4. Je pense que ça pourrait valoir le coup d’utiliser le même moteur.

Fin de l’interview

Communauté Shenmue MAGIC 2019Nous tenons à remercier Switch du site PhantomRiverStone pour la traduction des propos de Yu Suzuki ainsi que notre interprète Kenji Chraiti Kojima pour sa sympathie et la qualité de son travail.

Shenmue III sort le 27 août 2019, soit dans moins de 4 mois et un rêve va enfin se réaliser pour la plupart des fans. Il ne reste plus qu’à espérer que la communication s’intensifie autour du jeu. Stay Tuned.