Histoire

29 novembre 1986, à Yamanose, quartier de la ville de Yokosuka au Japon. Il neige lorsque Ryo Hazuki, un jeune homme encore étudiant et pratiquant d’arts martiaux rentre chez lui précipitamment et remarque une voiture noire garée à l’extérieur de la résidence Hazuki ainsi que le panneau de l’école d’arts martiaux du même nom cassé en deux. Ryo rentre à l’intérieur du domaine et trouve étendue sur le sol la servante de maison Ine-san qui rapidement lui fait part de son inquiétude par rapport à son père et maître du dojo, Iwao Hazuki. Arrivé au niveau du dojo, Fuku-san, un disciple du père de Ryo est tout d’un coup éjecté par les portes du dojo et tombe instantanément inconscient.

Ryo passe les portes du dojo et voit son père, Iwao Hazuki, en pleine confrontation avec un homme habillé avec une robe verte traditionnelle chinoise. Ryo est vite arrêté par deux hommes en costume noir restés postés à l’entrée. L’homme inconnu demande à récupérer le « miroir » mais Iwao refuse. Le maître Hazuki commence alors à attaquer l’intrus en utilisant le style d’arts martiaux Hazuki mais son adversaire esquive tout et finit par contre-attaquer avec deux coups surpuissants.

Ryo se précipite alors vers l’homme inconnu mais se retrouve rapidement au sol. Iwao répète qu’il ne veut pas dire où se trouve le miroir. Son adversaire prend alors Ryo par la gorge et menace de le tuer si Iwao refuse de coopérer. Iwao est alors obligé d’avouer que le miroir est enterré sous le cerisier. L’homme inconnu relâche alors Ryo et ordonne à ses hommes d’aller chercher le miroir d’un mouvement de la tête. Il demande ensuite à Iwao s’il se souvient de Sunming Zhao l’homme qu’il a tué à Meng Cun. Iwao est stupéfait et s’exclame : « cela ne peut pas être… toi ». L’homme inconnu demande alors à Iwao de se relever car il l’autorise à mourir comme un guerrier. Iwao tente de frapper tant bien que mal son adversaire mais doit rendre les armes après que l’homme inconnu lui ait porté un coup fatal.

L’un des hommes en noir revient avec un miroir symbolisant un Dragon avec une pierre verte au milieu qu’il donne à l’homme en robe verte traditionnelle chinoise en l’appelant Lan Di-sama (Maître Lan Di). Ryo remarque que Lan Di a un tatouage représentant un symbole chinois avant que celui-ci ne sorte du dojo. Blessé et incapable de se relever, Ryo rampe jusqu’à son père resté au sol. Iwao, dans un dernier souffle lui dit « Pardonne-moi de te laisser seul… Tes amis… garde… les amis… que tu aimes… près de toi. » Il meurt ensuite dans les bras de Ryo après ces mots et la pluie s’intensifie alors qu’un éclair éclate.

Pendant plusieurs nuits, Ryo fait des cauchemars pendant qu’il se rappelle des circonstances de l’assassinat de son père par Lan Di. Quatre jours plus tard, alors qu’il a récupéré de ses blessures, il se tient prêt à obtenir des informations sur les intrus qui ont tué son père malgré l’avertissement d’Ine-san qui lui conseille de se reposer encore. En allant dans la cuisine, Ryo se souvient de sa jeunesse où son père l’obligeait à manger des carottes pour ne pas gaspiller la nourriture car des fermiers ont travaillé dur pour les récupérer. En s’approchant du cerisier il se rappelle du moment où son père lui avait appris l’Elbow Assault lorsqu’il était encore petit. Ryo se décide ensuite à aller voir Fuku-san dans le dojo. Il ne lui apprend pas grand-chose si ce n’est que les intrus sont venus de nulle part et que Lan Di a demandé le miroir au père de Ryo avant qu’il ne soit éjecté du dojo. Fuku-san tente de persuader Ryo de ne pas partir à sa recherche compte tenu du fait que son maître Iwao Hazuki n’a pas réussi à les vaincre. Ryo lui annonce qu’il est décidé à tout faire pour venger son père.

Ryo sort ensuite du domaine Hazuki situé dans le quartier de Yamanose où il entend un miaulement de chat. Se rendant près du temple, il y trouve Megumi, une petite fille, qui lui demande s’il peut garder un secret par rapport à sa mère. Ryo répond que oui et elle lui montre alors un chaton dans un boite en carton. Megumi dit qu’il est affamé et Ryo lui donne alors du poisson trouvé juste à côté. Elle explique ensuite que la mère du chaton a été tuée par une voiture noire roulant à vive allure le jour où il neigeait, laissant le chaton orphelin. Ryo éprouve de la compassion pour le chaton car ils partagent tous les deux la même douleur. Megumi ajoute que la voiture noire a failli écraser Yamagishi-san, ce qui l’a blessé au dos. Ryo va voir le vieil homme qui habite dans le quartier voisin de Sakuragaoka. Yamagishi-san apprend à Ryo que la voiture s’est ensuite dirigée vers Dobuita mais qu’il n’a pas pu relever la plaque d’immatriculation en raison du mauvais temps.

Ryo se rend ensuite à Dobuita et demande à son amie d’enfance prénommée Nozomi si elle a remarqué une voiture noire le jour du drame. Nozomi qui travaille avec sa grand-mère au Aida Florist shop répond qu’elle a été éclaboussée de boue par une voiture noire roulant à vive allure. Elle ajoute en outre que Tom, un ami afro-américain de Ryo qui vend des hot dogs dans son camion, a eu une altercation avec des gens dans une voiture noire. Tom raconte qu’il a en effet interpellé les gens dans la voiture noire pour l’avoir presque écrasé. Il déclare aussi que l’homme chinois habillé en vert foncé lui a jeté un regard froid. Tom conseille à Ryo de se rendre à l’agence Global Travel pour se renseigner sur la localisation de personnes chinoises dans les environs. Là-bas, le gérant lui indique d’aller voir Tao-san qui travaille au restaurant chinois Ajiichi. Tao-san apprend à Ryo que la plupart des Chinois qui sont venus au Japon font partie des « Trois Lames » : le cuisinier qui utilise un couteau, le tailleur qui manie des ciseaux et le barbier qui se sert d’un rasoir. Tao-san explique que les gens des Trois lames se connaissent très bien et sont en mesure d’offrir des informations utiles aux gens qui viennent de Chine.

Le jeune Hazuki commence donc par aller voir le barbier Maeda-san, le tailleur Itoi-san et le restaurant Manpukuken Ramen tenu par Yamamoto-san pour la cuisine. Il apprend aussi qu’il existe un autre barbier, le Liu Barber and Hair Salon mais celui-ci a récemment fermé car le père (Gong Hui Liu) de son gérant Liu-san (Ji You Liu) est actuellement à l’hôpital. Se rendant là-bas après sa réouverture, Ryo apprend que le père de Liu-san devrait en savoir plus sur Lan Di car il fait partie de la première génération de Chinois qui possédaient une boutique à Yokohama avant la guerre. Ryo trouve le vieil homme dans le parc Suzume qui lui raconte que l’élite des Trois Lames était aussi composée de gardes du corps impériaux qui protégeaient les empereurs des assassinats grâce à leurs rasoirs, leurs couteaux et leurs ciseaux. Liu-san déduit du nom de Lan Di qu’il est probablement un membre de la mafia chinoise ou d’un cartel du marché noir. Il ajoute qu’ils ont développé un repère dans le port pour contourner les douanes et élargir leurs activités. Ainsi, les marins devraient en savoir plus.

Après avoir obtenu quelques renseignements, Ryo apprend que les marins traînent souvent dans les bars la nuit. Il se rend dans l’allée qui mène au bar Heartbeats où deux personnes non-japonaises lui barrent la route et se mettent à l’attaquer. Ryo s’en débarrasse après une projection et un coup de genou. À l’intérieur du bar, Ryo demande au barman si les hommes assis à table sont des marins. L’un d’entre eux se lève et demande à Ryo s’il est une sorte de détective. Le jeune homme lui ordonne de reculer et le marin se met alors à l’attaquer, suivi de deux autres. Après un rapide combat qui sème la zizanie au sein du bar, le barman consent à en lui dire plus à condition qu’il ne remette plus jamais les pieds ici. Ryo apprend alors l’existence d’un certain Charlie qui marchande des produits de contrebande et est connu dans le milieu « underground ». Il porte une veste en cuir noir et a surtout un tatouage sur le bras. Il apprend aussi que Charlie aime bien traîner du côté de la boutique de veste de Dobuita de temps en temps. En allant du côté de la boutique, Ryo tombe à nouveau sur les deux hommes avec qui il s’était battu dans l’allée du bar Heartbeats et qui annoncent être prêts à lui indiquer où se trouve Charlie. C’est un guet-apens et le jeune Hazuki se retrouve confronté aux trois hommes à qui il avait donné une bonne rouste dans le bar Heartbeats. Ryo s’en débarrasse à nouveau au cours d’un combat avant de faire parler l’un d’entre eux qui a un tatouage sur le bras. Il apprend ainsi qu’il y a un salon de tatouage à Dobuita.

Ryo trouve la localisation du salon de tatouage où le tatoueur, Takashi Takashiro, lui propose de tester ses talents sur lui. Le jeune homme refuse et demande s’il connaît Charlie. En réponse, le tatoueur lui conseille de revenir le lendemain. Le lendemain, Ryo se rend à nouveau dans le salon et rencontre à nouveau les deux racailles qu’il avait mis à terre dans l’allée du bar Heartbeats. Voyant Ryo, ils quittent en hâte le salon alors que l’un d’entre eux était en train de se faire tatouer. Le tatoueur indique alors que Charlie se trouve au fond du salon. Alors qu’il entrouvre le rideau qui se trouve là, il est attaqué au couteau par Charlie qui se cachait juste derrière. Il esquive son attaque avant de le retenir par le bras et de constater sur celui-ci un tatouage qui est cependant différent de celui de Lan Di. Ryo tire de plus en plus fort sur son bras afin d’obtenir des informations sur le cartel chinois. Charlie consent à organiser un rendez-vous avec un membre du cartel le lendemain à 15h dans la salle d’arcade.

En sortant du salon, Ryo remarque que Nozomi est là pour l’attendre. Elle s’inquiète du fait que Ryo ne s’est pas rendu à la réunion d’orientation du lycée aujourd’hui et lui demande s’il a décidé ce qu’il fera l’année prochaine. Ryo répond qu’il ne sait pas mais que l’école qu’il choisira devra proposer du karaté. Nozomi ajoute qu’il est temps d’étudier pour les examens d’entrée et qu’elle s’inquiète pour lui, tout en sachant qu’il doit traverser une épreuve difficile suite à la perte de son père. Ryo lui promet d’en parler plus tard et lui conseille d’éviter de venir dans des endroits aussi dangereux.

Après s’être entraîné avec Fuku-san dans le dojo Hazuki le matin suivant, Ryo lui apprend qu’il s’est rapproché de la mafia chinoise. Fuku-san tente de le dissuader de continuer mais Ryo est déterminé à poursuivre sa volonté de vengeance. Ine-san essaie aussi de l’arrêter mais le jeune homme répond qu’il ne peut croire que son père a tué quelqu’un. Ine-san lui apprend qu’elle a quelque chose à lui donner. À l’intérieur de la résidence, elle lui donne une lettre adressée à son père qui est arrivée quatre jours après sa mort. Elle l’avait cachée de peur que Ryo mette sa vie en danger après l’avoir vue mais elle a senti qu’il devait enfin savoir. Néanmoins, celle-ci est en Chinois.

En route vers la salle d’arcade pour son rendez-vous, Ryo croise un garçon qui pleure car un homme lui a pris son ballon de football. Il ne lui rendra que si Ryo se rend sur le chantier de construction. Là-bas, Charlie l’attend, accompagné de plusieurs sbires prêts à se venger. Charlie lance le ballon de foot en direction de Ryo qui l’attrape en vol et le rend au garçon. Ryo se débarrasse des malfrats de Charlie lors d’un combat mais pendant ce temps-là, l’homme a pris le garçon en otage pendant qu’un de ses comparses tente d’assommer Ryo. Le ballon de foot tombe des mains du garçon et roule en direction de Ryo qui frappe dans le ballon avec son pied et touche ainsi Charlie en pleine tête. Il s’empresse ensuite de mettre à terre l’homme qui se tenait derrière lui. Charlie s’enfuit en annonçant qu’il n’oubliera pas ce qui vient de se passer. Ryo apprend que le jeune garçon qu’il vient de sauver est Chinois puisqu’il lui dit merci en disant « xie xie » (merci en Chinois) et se présente comme s’appelant Gao Wen Xie. Ryo lui demande alors s’il connait quelqu’un qui pourrait lire sa lettre écrite en Chinois. Gao Wen indique que sa grand mère, Xiu Yu Xia qui travaille au Russiya China Shop pourrait l’aider. Là-bas, Ryo montre à la femme la lettre et cette dernière le remercie d’avoir sauvé Gao Wen. Xia-san indique que la lettre est écrite en kanji inversé et dans un style spécial. Elle lit son contenu grâce à un miroir : « Méfiez-vous de ceux qui en ont après la miroir. Si vous avez besoin d’aide, demandez l’aide de Master Chen. Yuanda Zhu ». Elle remarque ensuite quelque chose d’écrit au dos de la lettre mais dont elle ne comprend pas le sens exact :  »Tian zhi fu, jiu tiao long, di zhi mu, wo de you », ce qui se traduit par  »Father’s Heaven, Nine Dragons, Mother’s Earth, Comrades ». Pour finir, il y a aussi des anciens caractères sur la lettre qui ressemblent à un numéro de téléphone : 04 68 61 56 47.

Ryo compose alors le numéro de téléphone et un homme à la voix rauque lui répond : « Father’s Heaven », ce à quoi Ryo répond « Nine Dragons ». Il continue ensuite avec « Mother’s Earth » et Ryo répond à son tour « Comrades ». L’homme inconnu au téléphone dit alors « Entrepôt N°8 » et demande qui est à l’autre bout du fil. Il raccroche ensuite instantanément lorsque Ryo essaie de confirmer qu’il avait bien la résidence de Master Chen au téléphone. Le jeune Hazuki vérifie alors dans l’annuaire le numéro de téléphone et apprend qu’il appartient à la région d’Amihama et plus précisément au niveau du port.

Ryo prend le bus à Dobuita pour se rendre au port d’Amihama et est témoin d’une agression d’un homme par deux autres malfrats. Ryo intervient immédiatement et se défait d’eux. L’un d’entre eux porte une veste noire et un tee-shirt violet et supplie Ryo de ne pas le blesser. Il lui indique alors la direction de l’entrepôt n°8. Là-bas, il se voit refouler à l’entrée par les gardes postés à l’entrée. Il entre alors dans l’entrepôt par une fenêtre ouverte en escaladant une pile de caisses. Il surprend alors une conversation entre deux travailleurs qui évoquent une livraison arrivée ici par erreur alors qu’elle était destinée à l’autre entrepôt n°8 du quartier des vieux entrepôts. Un autre entrepôt n°8 existe donc !

Il apprend où ces vieux entrepôts se trouvent grâce à Tom – qui a déplacé son camion au port – puis grâce à Hisaka-san qui tient un stand de plateau-repas. Malheureusement, l’espace est également protégé par des gardes. Hisaka-san s’inquiète pour sa sœur prénommée Mai et Ryo va la trouver avant de donner une raclée aux deux étudiantes qui l’accompagnent ! En chemin, il rencontre un vieux sans-abri, Shozo Mizuki, chassé d’un entrepôt à qui il achète un café chaud afin de lutter contre le froid. Ryo retourne ensuite vers Hisaka-san qui lui demande de livrer les repas à l’intérieur du vieux port. Elle explique ne pas comprendre pourquoi il y a systématiquement douze plats à livrer alors qu’il n’y a que dix gardes. En menant à bien sa tâche, Ryo apprend qu’il y a un problème de main d’oeuvre et un changement de personnel entre 20h et 21h, ce qui est la seule chance pour lui d’infiltrer les lieux.

De retour à 20h, il passe sous la fenêtre du poste de garde et progresse dans l’obscurité en évitant les gardes qui font leurs rondes jusqu’à arriver au vieil entrepôt n°8. À l’intérieur, l’entrepôt est sombre et semble vide jusqu’à ce que Ryo essaie de voir de plus près des assiettes situées sur un étagère avant d’être surpris par un homme en costume gris prêt à intervenir ! Il est stoppé dans son élan par un homme chinois en robe rouge qui se tient dans les escaliers : c’est Master Chen. L’autre homme qui s’appelle Guizhang et qui n’est autre que son fils stoppe ses menaces et Master Chen demande s’il est celui qui a appelé par téléphone. Ryo se présente et explique qu’il est venu le voir suite à une lettre reçue écrite en Chinois. Master Chen reconnait l’écriture de Yuanda Zhu mais il apparaît que la lettre est arrivée trop tard. Master Chen explique que Zhu et le père de Ryo, Iwao Hazuki, ont ramené un miroir de Chine il y a longtemps. Ryo révèle que celui-ci a été volé par Lan Di. Master Chen connaît cet homme qui est l’un des chefs d’une organisation appelée les Chi You Men et qu’il est un maître d’un art martial meurtrier. Guizhang interrompt la conversation en arguant qu’il n’est pas obligé de l’aider. Master Chen insiste pour l’aider car il doit tenir sa promesse faite à Yuanda Zhu concernant le père de Ryo. Il demande en plus à Ryo si un seul miroir a été volé car il en existe un autre, le miroir du Phénix. Il explique que le Phénix est un oiseau mythique légendaire chinois qui garde la vie des humains. Il pense aussi que le miroir se trouve dans la maison de Ryo et qu’il doit le trouver avant de revenir ici.

En marchant dans le quartier de Sakuragaoka, Ryo est attaqué par Guizhang. Un combat s’engage alors entre les deux hommes et le fils Chen arrête le combat en révélant que son père Master Chen lui a demandé de veiller sur lui. Guizhang explique qu’il est vital que Lan Di ne trouve pas le miroir du Phénix sinon personne ne sera en mesure de l’arrêter. Pendant ce temps-là, un autre homme chauve avec des yeux globuleux les espionne en toute discrétion sur le toit d’une maison environnante.

En l’interrogeant sur le miroir du Phénix, Ryo apprend de la part d’Ine-san que son père Iwao a stocké quelque chose de très important à l’antiquaire de Dobuita il y a quelques temps. Oishi-san, son gérant lui donne alors le trésor de la famille Hazuki, un garde-main d’épée transmis de génération en génération aux héritiers de la famille une fois qu’ils ont atteint l’âge de 18 ans. Il ne connaît pas l’existence du miroir du Phénix.

De retour dans le dojo, Ryo trouve deux emplacements cachés derrière des panneaux accrochés au mur. Il insère le garde-main d’épée de la famille Hazuki dans l’un des trous ainsi qu’un katana qui était enfermé dans une boîte du dojo. Un son se fait entendre et un mécanisme se déclenche. Ryo pousse le mur derrière lequel se cache une salle vide avec uniquement une échelle qui donne vers un souterrain caché. Ryo emporte une torche avec lui et progresse dans le couloir jusqu’à tomber sur une salle remplie d’antiquités chinoises et de vieilles affaires. En fouillant un peu, il trouve une photo représentant son père plus jeune avec un homme souriant à ses côtés. Derrière la photo est écrit « le village de Bailu ». En inspectant l’un des coins de la pièce, Ryo remarque des marques au sol à proximité d’un meuble. En poussant ce dernier, il constate derrière qu’une partie du mur est de couleur différente. Il prend alors une hache à côté et brise le mur qui laisse apparaître une boîte contenant un miroir : elle contient le miroir du Phénix !

En remontant dans le dojo, Ryo montre à Fuku-san le miroir et il sent que celui-ci l’attire quand il le regarde. Cela inquiète Fuku-san qui pense que le miroir est possédé. Ryo s’empresse de recontacter Master Chen par téléphone pour lui apporter le miroir du Phénix. Le vieux maître lui indique qu’il est fabriqué avec la pierre de la rivière fantôme. Lan Di a uniquement volé le miroir du Dragon car il ne savait pas qu’Iwao avait les deux. Il y a longtemps, Yuanda Zhu lui a raconté que lorsque le Dragon et le Phénix se rencontreront les portes du paradis et de la Terre s’ouvriront… et Chi You sera ressuscité sur Terre. Chi You est un monstre légendaire chinois qui dévorera notre monde. Si Lan Di souhaite utiliser les deux miroirs, Master Chen n’a aucune idée de sa réelle intention mais il est sûr qu’il ne doit à aucun prix les obtenir.

En plein milieu de la discussion, Chai, l’homme avec des yeux globuleux et au look de skinhead descend du toit et dérobe le miroir dans les mains de Ryo. En remontant les escaliers, Master Chen ordonne à Ryo d’appuyer sur un bouton sur un panneau d’alimentation, ce qui fait bouger la plateforme où se trouvait l’homme chauve, lui faisant perdre l’équilibre ainsi que le miroir qu’il tenait dans sa main. L’homme mystérieux s’échappe alors par la fenêtre. Master Chen et Guizhang suspectent les Mad Angels d’être à l’origine de l’attaque, un gang local relié aux Chi You Men et qui aurait guidé Lan Di au Japon. Ryo demande alors où il peut trouver les Mad Angels pour qu’ils puissent le mener à Lan Di mais Master Chen indique qu’il est peut être déjà parti à Hong Kong. Ryo demande alors si on peut l’aider à partir là-bas mais Master Chen refuse, expliquant qu’il se ferait tuer par Lan Di et qu’il ne devrait pas dédier sa vie à la vengeance. La nuit qui suit, Ryo se met à rêver du miroir du Phénix… Le lendemain matin, Ryo consulte son compte en banque et constate rapidement qu’il n’a pas beaucoup d’argent. Il discute de son projet avec Fuku-san avant d’aller voir Ine-san. Ryo lui ment dans un premier temps en indiquant qu’il veut partir en vacances avant que Fuku-san ne gâche tout son plan en allant dire qu’il veut aller à Hong Kong pour venger la mort de son père. Ine-san refuse immédiatement cette possibilité et refuse de l’aider. Ryo en veut à Fuku-san d’avoir tout révélé…

Ryo se rend à Dobuita consulter les agences de voyage. Malgré toutes ses économies, il est loin de pouvoir acheter un billet d’avion pour Hong Kong (198 000 Yen à la Global Travel Agency et 158 000 Yen à l’Asia Travel Company). Pour se racheter, Fuku-san fait don de toutes ses économies stockées dans sa tirelire en forme de cochon mais cela ne suffit pas. Il lui conseille alors d’aller parler à Nozomi qui voyage souvent. La jeune femme suggère le voyage en bateau car sa grand mère déteste voyager en avion. En se renseignant dans les alentours, Ryo apprend qu’il n’y a que l’Asia Travel Company qui vend des billets de bateau mais que celle-ci a mauvaise réputation.

Ryo se rend donc à contrecœur à l’Asia Travel Company où il est accueilli par une réceptionniste davantage intéressée par refaire sa coupe de cheveux que par la venue du jeune homme. Par chance, la société vend effectivement des billets de bateau et Ryo s’empresse d’en acheter un. La réceptionniste prend l’argent et demande à Ryo de revenir quatre heures plus tard. Quelques heures plus tard, mauvaise surprise, la réceptionniste a disparu et à sa place un homme plutôt suspicieux l’attend. Il prétend n’avoir reçu aucun argent de la part de Ryo et qu’il ne connaît aucune femme travaillant ici. Ryo se rend compte de la supercherie et réclame de suite de récupérer son billet. Un autre homme présent dans la pièce essaie de s’en prendre à Ryo mais est rapidement mis KO. Le jeune homme se précipite alors vers l’homme derrière le comptoir et le menace.  Ainsi intimidé par la colère de Ryo, il promet de le contacter le lendemain au sujet du billet acheté.

Le lendemain matin, Fuku-san répond à un appel téléphonique au domaine Hazuki. C’est Jimmy, l’homme qu’il a vu la veille à l’Asia Travel Company. Ryo prend le téléphone et on lui demande de se rendre à la salle d’arcade de Dobuita à midi pour le billet. Sur place, Ryo ne trouve personne et se fait attaquer par surprise par Chai, l’homme chauve aux yeux globuleux et au look de skinhead. Il montre à Ryo le billet pour Hong Kong avant de le manger sous ses yeux ! Il révèle vouloir travailler pour Lan Di en obtenant des informations de Ryo au sujet de Yuanda Zhu, l’un des ennemis de Lan Di. Ryo demande s’il sait qui est Lan Di et son ennemi répond qu’il lui dira uniquement s’il se révèle plus fort que lui. Un combat s’engage alors dans la petite salle d’arcade. Ryo se fait alors battre par plus fort que lui et se retrouve à terre. Heureusement Fuku-san vient à temps pour le sauver puis le ramener au domaine Hazuki et l’autre homme disparaît.

Le jour suivant, Ryo retourne à l’Asia Travel Company et tombe sur Jimmy qui s’enfuit immédiatement. Une course-poursuite s’engage dans les rues de Dobuita et Ryo finit par rattraper Jimmy près de la salle d’arcade. Jimmy avoue qu’il n’a plus le billet de Ryo étant donné que l’employée s’est enfuie avec l’argent et qu’il est fauché. Il ajoute aussi qu’il ne sait pas où l’homme chauve est passé mais il pense qu’il est lié aux Mad Angels. Il suggère à Ryo de travailler au port où il a des chances de rencontrer des Mad Angels puisqu’ils s’en prennent généralement aux nouveaux.

Au port d’Amihama, Ryo se rend dans les bureaux mais on lui répond qu’il n’y a pas de places disponibles pour le moment. Il rencontre ensuite à nouveau Goro, l’homme à la veste noire et au tee-shirt cartoonesque à qui il a donné une bonne leçon un peu plus tôt parce qu’il menaçait des gens. Il interpelle Ryo comme son « frangin » et demande s’il peut faire quoique ce soit. Ryo lui répond qu’il cherche un travail au port et Goro lui réplique qu’il connait le contremaître en charge de la cargaison et qu’il pourra aller le voir pour Ryo. Goro donne rendez-vous à Ryo le lendemain en face de l’entrepôt n°1.

Le lendemain, Ryo se rend donc devant l’entrepôt  n°1 et retrouve Goro et Mai, la sœur d’Hisaka. Il apprend avec surprise que les deux se connaissent et que Mai a réussi à convaincre le contremaître, Yada-san, pour que Ryo puisse travailler au port. Après avoir rencontré Yada-san dans son bureau, il donne l’ordre à l’un de ses employés nommé Mark d’apprendre à Ryo comment conduire le chariot élévateur. Après une rapide initiation, Ryo commence à déplacer ses premières caisses et termine ainsi sa première journée de travail. Mark demande à Ryo de venir à 8h00 le lendemain matin car il y a quelque chose que lui et ses collègues doivent faire tous les matins avant de commencer à travailler. Le soir venu, Ryo se renseigne au sujet des Mad Angels auprès des employés et de Tom et apprend qu’un groupe de motards attaque des gens au port la nuit. À la nuit tombée, Ryo remarque le sans-abri, Mizuki-san, poursuivi par deux motards. Alors qu’il s’interpose, l’un des hommes le met au défi de faire une course de motos. Pendant la course, l’autre motard tente de faire tomber Ryo mais échoue et finit sa course dans l’eau du port.

En arrivant au port à 8h du matin, Ryo a la surprise de constater que Mark organise tous les matins une course de chariots élévateurs. Pendant la pause-déjeuner, Ryo voit Mark se faire agresser par un groupe de racailles au port. Il s’en débarrasse après un combat et il apprend grâce à Mark qu’il s’agissait de Mad Angels qui l’ont attaqué parce qu’ils pensaient qu’il travaillait pour leur ennemi, un certain Chen que Mark ne connaît pas. Ryo fait rapidement le rapprochement avec Master Chen. L’après-midi, en transportant des caisses à l’entrepôt, Ryo est attaqué à son tour par des Mad Angels qui lui réclament de l’argent. Ryo refuse de leur en donner et les met tous à terre après un nouveau combat.

La journée de travail terminée, Ryo récupère son salaire du jour. Goro l’attend à l’extérieur et Ryo en profite pour lui demander des informations au sujet des Mad Angels. Goro trouve une fausse excuse pour ne pas lui répondre dans l’immédiat. Il finit par avouer que parler des Mad Angels est un sujet tabou et que quiconque parle d’eux finit par nourrir les poissons au fond de la mer.

Quelques instants plus tard, Guizhang attaque par surprise Ryo afin de tester ses capacités. Il l’avertit que s’il ne peut pas se débarrasser des Mad Angels, il aura encore moins de chances face à Lan Di. Il propose à Ryo de lui apprendre un mouvement de jambes, le Swallow Dive. Guizhang demande à Ryo s’il est prêt à aller à Hong Kong même s’il sait qu’il va mourir. Ryo répond que oui. Guizhang se montre compréhensif et explique qu’il ferait la même chose si c’était lui et que c’est pour cette raison qu’il lui a appris ce coup.

Ryo rencontre ensuite Mizuki-san, le sans-abri qui lui a proposé de lui apprendre un nouveau coup pour l’avoir sauvé la veille. Il demande ensuite à Ryo de le frapper en utilisant le style Hazuki. Malgré ses efforts, Ryo ne parvient pas à le toucher. Le sans-abri explique que le style Hazuki était vénéré par les maîtres en arts martiaux, y compris lui-même.  L’homme déclare qu’il y a plus à apprendre que l’attaque et que se défendre sans être touché est un art en lui-même. Il apprend à Ryo un mouvement nommé le Shadow step. Ryo lui demande alors pourquoi il n’a pas utilisé ce mouvement sur les malfrats qui l’ont poursuivi et il lui répond qu’il n’y pas de raison de se battre et qu’une fuite est aussi une victoire.

Le jour suivant, Ryo est encore pris à parti par les Mad Angels pendant sa journée de travail. Avoir les avoir mis une fois de plus au tapis, il apprend qu’ils traînent souvent derrière l’entrepôt n°17. En se rendant là-bas, Ryo remarque Mark en train d’être tabassé par des malfrats. Ryo le sauve et Mark se confie sur son jeune frère. Celui-ci avait à peu près le même âge que Ryo et a disparu il y a quelques temps après avoir avoir appris d’importantes informations sur les Mad Angels. Mark pense que les Mad Angels l’ont tué et avertit Ryo d’être très prudent. Il a aussi eu vent auprès des malfrats de la tenue d’un marché noir avec un certain cartel chinois. Ryo croise à nouveau le sans-abri et apprend un nouveau coup.

Pendant la pause déjeuner du jour suivant, Eri propose à Ryo et Nozomi de les prendre en photo ensemble. Après une première photo, Eri demande aux deux jeunes personnes de se tenir plus près l’un de l’autre afin de prendre une deuxième photo. Ryo choisit l’une des photos et laisse l’autre à la jeune femme. Nozomi apprend à Ryo qu’elle a décidé de retourner au Canada, ce que le jeune homme accepte sans broncher. Nozomi indique qu’elle prendra soin de la photo et qu’elle reviendra pendant les vacances. Le soir venu, Ryo est pris à parti par plusieurs motards dont Charlie, celui-là même qu’il avait rencontré chez le tatoueur. Les motards tentent de frapper Ryo mais ce dernier esquive leurs attaques et subtilise l’une des motos d’un motard mis au sol. S’ensuit une course poursuite où Ryo finit par rattraper Charlie près de l’entrepôt n°17. Charlie le met en garde que personne n’a jamais tenu tête aux Mad Angels et que tous ceux qui ont parlé sont morts et qu’il finira au fond de l’océan. Ryo se débarrasse des Mad Angels et de Charlie au cours d’un combat. Menacé, Charlie n’a pas d’autre choix que de révéler le lien entre les Chi You Men et les Mad Angels. Il affirme qu’un grand chef allait bientôt partir et qu’il a été récemment chargé de trouver un bateau pour l’emmener à un grand navire au large. Cet homme porte une robe de soie avec un motif de dragon, ce qui fait immédiatement penser à Lan Di pour Ryo qui apprend donc qu’il n’a pas encore quitté le Japon. Il fera tout pour le trouver afin qu’il ne le fasse.

Nouveau jour de boulot. À midi, Ryo remarque Goro allongé sur le sol. Lui demandant ce qu’il se passe, Goro explique que des marins l’ont soudainement attaqué, parmi lesquels l’un des marins que Ryo a déjà rencontré près du bar Heartbeats. Ryo se retrouve dans un entrepôt où plusieurs malfrats l’attaquent tour à tour mais le jeune homme les met tous à terre. L’un des marins au sol menace Ryo d’attaquer sa famille et ses amis. Ryo le frappe alors violemment dans le visage.

Le soir, Mark apprend à Ryo qu’il a surpris une conversation des Mad Angels au sujet d’un deal, le Long Zha, le marché des Mad Angels. Le sans-abri avertit Ryo qu’il ne faudrait pas que la famille Hazuki disparaisse si jamais quelque chose lui arrivait. Il lui apprend comme chaque soir un nouveau coup.

Le lendemain, Goro et Mai viennent voir Ryo pour lui annoncer qu’ils vont se marier. Goro va trouver un vrai travail et a un cœur en or en dépit d’un manque de jugeote selon sa future femme. Ryo est évidemment surpris car Mai est trop jeune pour se marier, ce à quoi la jeune fille répond que c’est possible à partir de seize ans. Ryo les voit donc repartir ensemble.

Plus tard, Ryo remarque encore le malfrat du bar Heartbeats en train de discuter avec son compère. Il les interpelle au sujet du Long Zha, ce qui les faire fuir. Après une course-poursuite, Ryo force l’un d’entre eux à lui révéler quand le Long Zha aura lieu. L’homme lui répond que seul le boss secret des Mad Angels nommé Terry, connaît la réponse. En recevant son salaire le soir, Ryo apprend qu’un homme en costume est venu le chercher et a laissé une lettre au contremaître. La lettre dit : « Les Mad Angels en ont après toi, fais attention… ». Ryo devine que l’expéditeur est Guizhang et décide donc d’aller voir Master Chen pour l’interroger sur le Long Zha. Sur place, Master Chen lui explique que seuls les membres les plus en bas de l’échelle des Chi You Men sont impliqués dans le Long Zha et que Lan Di n’a rien à voir avec le deal. Ryo rappelle que Terry et son gang ont trouvé un moyen de transport à Lan Di pour rejoindre un navire. Master Chen révèle que Terry a un marché de contrebande et que sa prochaine cargaison contient de la drogue. Si son marché noir s’avère un succès alors il rayera de la carte le marché légal de Master Chen, ce qui lui causera des problèmes en Chine. Ryo demande à Master Chen de lui révéler où se déroulera le Long Zha mais il refuse afin de le protéger et respecter la promesse faite à Yuanda Zhu.

Peu avant minuit, Ine-san prévient Ryo qu’elle vient de recevoir un coup de fil d’Aida-san indiquant que Nozomi n’était pas rentrée chez elle. Peu de temps après, le téléphone du domaine Hazuki sonne. L’homme au bout du fil s’avère être Chai, l’homme qui a tenté de voler le miroir du Phénix dans le vieil entrepôt n°8. Ryo entend alors la voix de Nozomi qui lui crie de ne pas venir car il s’agit d’un piège. L’homme donne alors quatre heures à Ryo pour rejoindre l’arrière de l’entrepôt n°17 ou alors Nozomi va en payer le prix.

À la recherche d’un moyen de transport étant donné qu’il n’y a plus de bus de nuit, Ryo emprunte la moto de son ami Naoyuki. Après avoir roulé à vive allure sur la route menant au port d’Amihama, Ryo atteint à temps le hangar et se débarrasse de plusieurs Mad Angels lors d’un combat. Un homme occidental ordonne alors d’arrêter le combat et relâche Nozomi.

Son nom est Terry et il s’avère être le chef des Mad Angels. Il a eu vent que Ryo mettait régulièrement au tapis ses hommes et que par conséquent cela ferait mauvais effet s’il le laissait partir comme ça. Il le trouve également très courageux ou bien très stupide de demander des informations sur le Long Zha. Ryo lui répond avec véhémence qu’il ramène Nozomi avec lui. Terry accepte mais à une condition : il doit blesser sérieusement Guizhang car tant que lui et son père seront dans les parages, il ne pourra jamais avoir le monopole sur la route de Hong Kong. Ryo est d’accord mais ajoute une seconde condition : Terry doit le mener à Lan Di, un souhait que l’un des Mad Angels interprète comme un ticket pour la mort. Terry acquiesce à nouveau et laisse Nozomi repartir avec Ryo. Le jeune homme s’excuse auprès de Nozomi pour ce regrettable incident et la ramène en moto chez elle.

Le lendemain, Ryo rencontre Tom au port qui lui demande de repasser le voir au déjeuner. Ryo est ensuite convoqué par le contremaître, Yada-san, qui lui signifie qu’il ne peut plus travailler au port en raison des problèmes qu’il cause, sous-entendu avec le gang local, et qui affectent son affaire. Le jeune homme remercie son ancien patron et quitte le bureau.

Comme convenu un peu plus tôt dans la journée, Ryo rencontre Tom qui lui enseigne un nouveau coup : le Tornado Kick. Juste après, Tom perd sa bonne humeur habituelle et indique qu’il repart aux Etats Unis dès le lendemain. Il avoue que Ryo restera l’un des meilleurs amis et ils se quittent avec une ultime poignée de main. C’était le dernier jour du Tom’s Hot Dogs !

La nuit tombée, Ryo rencontre l’un des membres des Mad Angels afin de respecter sa promesse de se battre contre Guizhang. Le fils Chen arrive à son tour et Ryo lui ordonne de se battre ! Un combat s’engage durant lequel Ryo lui glisse discrètement de faire semblant de se battre afin que Terry puisse l’amener à Lan Di, ce que refuse Guizhang car il ne croit pas un voyou comme Terry. Le combat se poursuit et se termine par un double KO avec les deux protagonistes au sol. Terry tente alors de les assommer avec une massue mais Ryo parvient juste à temps à décaler Guizhang sur le côté. Ces derniers sont alors bien décidés à faire payer Terry pour ce qu’il vient de faire mais il s’enfuit. Après l’avoir coursé, Ryo et Guizhang se retrouvent dans un guet-apens : il va falloir combattre et se défaire de 70 Mad Angels ! Le combat est long, notamment face aux trois lieutenants de Terry, plus difficiles à battre. Les Mad Angels tous battus, Terry se retrouve esseulé. Guizhang demande à Ryo de lui laisser Terry et après un rapide combat inégal qui montre encore la lâcheté de ce dernier, le boss des Mad Angels est neutralisé. Ryo l’interroge sur la position actuelle de Lan Di et il s’avère qu’il a déjà été emmené par l’homme chauve vers un bateau au large des côtes.

Guizhang et Ryo ont alors une conversation au bord de l’eau. Le jeune Japonais n’en démord pas : il veut retrouver Lan Di. Le fils Chen lui promet alors de demander à son père de l’aide pour son voyage à Hong Kong. Ryo remercie son coéquipier du soir qui lui dit la même chose de son côté.

Le lendemain, Ryo prépare son sac pour le grand départ. Fuku-san l’arrête avant qu’il ne franchisse la porte et lui donne une lettre de la part d’Ine-san et de lui-même. Les deux hommes se saluent une dernière fois et Ine-san prie dans un coin du jardin avant que le jeune Hazuki ne quitte définitivement le dojo Hazuki. Ryo traverse ensuite les rues de Dobuita et prend le bus pour le port d’Amihama.

Arrivé au port, Ryo retrouve Master Chen et le remercie pour son aide qui en retour le remercie aussi pour avoir déjoué le Long Zha et repoussé les Mad Angels. Guizhang trouve Ryo trop imprudent et propose donc à Ryo de l’accompagner à Hong Kong, à l’initiative de Master Chen qui souhaite aussi en savoir sur les plans de Lan Di. Master Chen propose ensuite de lui apprendre un nouveau mouvement, le Swallow Flip. Le coup maitrisé, Chai qui se tenait à proximité fait tomber une structure métallique tout droit sur Ryo. Guizhang pousse Ryo au dernier moment et repousse la lourde structure métallique avec son pied, ce qui le blesse par la même occasion. Chai avertit Ryo qu’il ne partira pas à Hong Kong car il va le battre avant !

Un nouveau combat entre les deux hommes s’engage et après une lutte acharnée, Ryo arrive enfin à mettre Chai au tapis. Ryo lui demande instantanément où est parti Lan Di et Chai révèle qu’il est déjà sur un bateau à destination de Hong Kong. Chai tente une ultime attaque mais se retrouve à l’eau après que Ryo lui ait asséné un Elbow Assault. Guizhang, blessé, ne pourra pas suivre Ryo qui se rendra donc seul à Hong Kong. Master Chen indique ne pas savoir où se trouve Yuanda Zhu mais lui donne une lettre avec une adresse permettant à Ryo de retrouver une personne de confiance, Lishao Tao, un maître ancien respecté d’Hong Kong. Ryo remercie les Chen père et fils et embarque donc sur le paquebot.

Il ferme les yeux et se souvient de sa dernière rencontre avec Nozomi. Dans ce flashback, Nozomi est surprise de voir arriver Ryo alors qu’elle était en train de prier au temple de Yamanose, en faisant le souhait que tout se passe bien pour le jeune homme. Elle révèle qu’elle a appris que Ryo allait à Hong Kong après que Fuku-san lui ait enfin avoué. Elle lui donne une amulette et regrette d’avoir été si occupée ces derniers temps, en raison des préparatifs pour son retour au Canada. Elle ajoute qu’ils quittent tous les deux le Japon, regrettant de ne pas avoir eu plus de temps… Ryo réouvre les yeux et embarque dans le paquebot pour rejoindre Hong Kong et ainsi trouver Lan Di.

Trent
Webmaster et créateur de Shenmue Master en 2001. A passé plus de la moitié de sa vie à attendre Shenmue III. Le temps passe vite mais toujours fidèle au poste !