Historique de Shenmue III

0
557

Partie III : l’annulation de Shenmue Online, YS net et Shenmue Town (2004-2010)

Partie I : l’accueil des deux premiers Shenmue sur Dreamcast et l’arrivée sur Xbox (1999-2003)
Partie II : l’incertitude autour de Shenmue III (2003-2004)
>> Partie III : l’annulation de Shenmue Online, Ys Net et Shenmue Town (2004-2010)
Partie IV : Shenmue III, Ys Net, Shibuya, Sony : négociations en coulisses (2011-2015)
Partie V : Shenmue III, un jeu pour les fans, par les fans

Après la fermeture de la seule page du site officiel Shenmue.com encore mise à jour, c’est la déception voire l’inquiétude qui prédominent chez les fans. Car en 2004, il y avait encore l’espoir de voir sortir Shenmue III sur Xbox. C’est pourtant un tout autre jeu qui sera annoncé en août 2004.

1) L’annonce de Shenmue Online

Le 3 août 2004, c’est via un communiqué sur un nouveau site officiel Shenmue-online.com (tenu par SEGA) que SEGA et JC Entertainement Corporation annoncent « une alliance pour co-développer et co-publier Shenmue Onlineun jeu multijoueur massivement en ligne (MMORPG) pour PC. »

Shenmue Online
Un artwork de Shenmue Online

Shenmue Online est un projet complexe car 3 acteurs interviennent dans le développement du jeu et SEGA a dû céder la moitié des droits de propriété intellectuelle du jeu à la compagnie coréenne JC Entertainment.

JCE s’occupe précisément du développement, de la publication et du marketing de Shenmue Online en Corée. SEGA s’occupe de la licence dans les autres pays et Yu Suzuki créateur de la série ainsi que toute son équipe de Digitalrex supervisent la création du jeu. Une partie de la licence a également été cédée à T2 Technology Holdings Inc. pour permettre la mise en place du réseau de Shenmue Online en Chine.

IGN et Gamespot précisent également que le jeu est en développement depuis février 2003, et dispose d’un budget de développement et marketing de près de 26 millions de dollars (partagé entre les 3 sociétés).


La communication autour du jeu est difficile à suivre pour les fans occidentaux, d’autant plus qu’aucune version du jeu n’est annoncée pour le marché occidental et que 3 sites internet officiels (1 par société) en même temps sont ouverts (celui ouvert par SEGA, par T2 et par JCE).

La saga est donc de retour sous forme de jeu, 3 ans après le deuxième volet. Selon les informations de l’époque, le jeu est déjà bien avancé (avec un développement qui a donc débuté en février 2003) grâce à l’impulsion de JC Entertainement qui s’occupe de 90% du développement, sous la supervision de SEGA : une beta est alors prévue pour le mois de novembre 2004 pour une sortie en Corée courant 2005. Les premières images dévoilées laissent apparaître un jeu en ligne inspiré de l’univers de Shenmue II avec le retour de lieux (Hong Kong, Guilin,…) et de personnages (Joy, Xiuying,…) bien connus des joueurs.

Interrogé par le magazine Dorimaga en septembre 2004 (relayé par IGN), Yu Suzuki en dit un peu plus sur Shenmue Online :

J’étais intéressé par les jeux multijoueurs massivement online depuis le temps de la version Dreamcast de Shenmue. Pourquoi Shenmue ? Parce que le jeu original avait un monde plus vaste et un nombre plus important de personnages que n’importe quel autre jeu, la série était destinée au MMO.
Yu Suzuki, magazine Dorimaga, septembre 2004

Quelques images de Shenmue Online

Lors d’une conférence de presse en Corée (relayée par le site 4gamer), Yu Suzuki ajoute que le staff de Shenmue Online se compose de 35 employés de JCE, 10 employés de SEGA et une trentaine d’autres, ce qui fait 75 au total.

Le jeu sera en outre présenté au Tokyo Game Show 2004. Dans une interview donnée au site coréen Ruliweb, Yu Suzuki explique qu’il n’est pas prévu de sortir une version console de Shenmue Online. Le président de SEGA, Hisao Oguchi, prévoit un lancement de Shenmue Online pour l’été 2005 dans une interview donnée au magazine DigiTimes.

En mars 2005, une réorganisation des studios de développement par secteur s’opère (encore) chez SEGA-Sammy : Yu Suzuki est toujours Creative Officer mais devient responsable du secteur « NE : New Entertainement » (chargé du développement de nouveaux contenus pour le marché de l’arcade et de la console de salon) qui deviendra « AM (Amusement Machine) Plus R & D Dept » en juin 2005 (voir le communiqué de SEGA).

Août 2005, le site 4gamer.net (relayé en anglais par Gamespot) annonce que JCE a cessé de travailler sur le projet. Une séparation avec SEGA qui s’effectue dans la douleur puisque le développeur coréen détient la moitié des droits de propriété intellectuelle de Shenmue Online. Les deux sociétés expliquent tout de même ne pas vouloir envenimer la situation jusqu’en justice. On ne connaîtra jamais officiellement le dénouement de l’affaire mais on imagine cependant que la facture a dû être salée pour SEGA. Dans le même temps, le site officiel hébergé par JCE ferme ses portes. Toute allusion au studio de développement sera d’ailleurs supprimée sur le site officiel tenu par SEGA.

JCE Shenmue Online

JCE Shenmue Online
Les modifications apportées au site officiel de Shenmue Online tenu par SEGA avec la suppression de toutes les allusions à JCE. A noter aussi la disparition du logo de Digitalrex suite à la restructuration de SEGA

Toujours en août, le site Kikizo publie une news avec un titre aguicheur « Shenmue III prêt pour les consoles Next-Gen ». Le site Kikizo dispose en 2005 d’une bonne réputation avec des interviews de grands noms du jeu vidéo tels que Yuki Naka, le créateur de Sonic, Hironobu Sakaguchi, le créateur de la saga Final Fantasy, Jason Rubin, le créateur de Jak & Daxter et Crash Bandicoot ou encore Satoru Iwata le président de Nintendo. Quelques mois auparavant, une interview de Makoto Osaki, directeur du développement chez SEGA-AM2 avait été publiée sur leur site. Pour finir, Kikizo avait annoncé avant tout le monde la venue de Sonic sur Next-Gen et de Virtua Fighter 5 sur Xbox 360. De solides références sur le papier.

Shenmue III

L’article s’appuie sur une source anonyme proche du développement de Shenmue III afin d’affirmer que le scénario, les textures, le design des personnages et le gamedesign du jeu sont bouclés, que le jeu serait ainsi proche d’être terminé mais en état « d’hibernation ». L’information étonnante de cet article reste la quasi non-participation de Yu Suzuki au projet puisque la série reste sous l’égide de SEGA-AM2 et non le nouveau studio de Suzuki-san. La source secrète du site révèle qu’on a été tout proche d’une annonce de Shenmue III sur Xbox à l’E3 2004. C’était l’année de la fameuse annonce ratée de SEGA qui avait finalement dévoilé Matrix Online… Cet article est fortement remis en cause par la communauté des fans de Shenmue, qui ne voyant finalement rien venir dans les mois/années suivantes, décident de finalement contacter son auteur Adam Doree. Ce dernier répondra par email à plusieurs reprises, réponse relayée sur le forum de Shenmue Dojo, défendant la véracité de son article contre vents et marées. Il justifiera en 2007 la non-réalisation des prédictions de son article par (en partie) l’arrivée de SEGA Sammy à la tête de SEGA.

Yu Suzuki
Photo de Yu Suzuki prise lors de l’interview au site taiwonais GNN

Dans une interview donnée au site taiwonais GNN en novembre 2005, Yu Suzuki apporte de nouveaux éléments sur Shenmue Online (la preuve que le projet a semble t-il survécu au départ de JCE) et évoque Shenmue III : il veut terminer lui-même l’histoire de la saga Shenmue. Il sait également que l’attente des fans est importante, il est au courant de la pétition de plus de 20 000 signatures (qui se terminera fin 2014 avec un total de 66000 signatures avant la fermeture du site petitiononline.com) mais qu’il n’y a pas de plan concret pour le développement du jeu pour le momentSi le jeu doit se faire, il souhaite s’en occuper directement.

Psy Phi
L’affiche du jeu Psy-Phi, projet avorté de Yu Suzuki

Février 2006, une interview de Yu Suzuki est mise en ligne sur Kikizo. Il évoque le développement de Psy-Phi, un jeu de combat futuriste qui se joue en arcade sur écran tactile (un concept novateur pour l’époque) et qui met en scène des personnages avec des pouvoirs de psychokinésie, comme une certaine Shenhua dans la vidéo de Project Berkley. Le jeu ne sera malheureusement jamais commercialisé (Gamekult), au grand dam de Yu Suzuki. Il évoque Shenmue Online qui est bien toujours en développement.

A la question de savoir s’il existe la possibilité de finir l’histoire de la saga Shenmue à travers d’autres médias, comme des DVD ou des livres, il répondra : « Non, l’histoire sera terminée sous forme de jeux. «  La suite de la réponse laisse clairement entendre que Shenmue Online continuera l’histoire de la saga : « Le MMO sera un jeu qui aura une longue durée de vie, avec des mises à niveau et mises à jours (upgrades and updates). Cela permettra la suite progressive de l’histoire. Le jeu continuera directement l’histoire de Shenmue 2 dans un premier temps mais peut être que nous irons plus loin au fil du temps. »
Yu Suzuki, interview au site Kikizo, février 2006

En juillet 2006, dans une interview donnée au site chinois Donews, Yu Suzuki rassure les fans : SEGA n’a jamais stoppé le développement de Shenmue Online en dépit du départ de JCE et prévoit un beta-test avant la fin de l’année 2006. Concernant Shenmue III, interrogé par le site chinois Game163, Yu Suzuki déclare :

Concernant Shenmue III, nous n’avons pas encore débuté le développement, et je ne peux pas vous donner davantage d’informations pour le moment ».
Yu Suzuki, interview au site chinois Game163, 2006

Shenmue Online est présenté au salon « China Joy » en juillet (relayé par le site chinois It.com). Pour l’occasion, SEGA a vu les choses en grand avec la présence de Yu Suzuki et de répliques des miroirs du Dragon et du Phoenix. De nouvelles images sont dévoilées, ainsi qu’un trailer mettant en scène Shenhua qui invoque le phénix lors d’un affrontement contre Lan Di. Dans une interview en octobre 2015, Yu Suzuki révélera que « c’est une autre histoire créée spécifiquement pour Shenmue Online et qui n’a donc aucun lien avec l’histoire de Shenmue III. »

Des images de Shenmue Online dévoilées lors du China Joy en 2006

2) L’annulation de Shenmue Online

Après le China Joy de l’été 2006, aucune image ni information concrète ne seront dévoilées sur Shenmue Online. Il ne fait guère de doute que le jeu a été annulé par SEGA, même si cela ne sera jamais officiellement annoncé : c’est ce que sous-entend très fortement Yu Suzuki dans une très intéressante interview donnée au site Gamasutra.

Il y avait un autre titre aussi (en plus de Psy-Phi), et dont le développement a été arrêté à mi-chemin par SEGA. Mais peut-être que cela valait mieux, parce que le SEGA de l’époque n’était pas au mieux de sa forme, et tirait vers le bas un grand nombre de projets… Peut être que ce je viens dire ne doit pas être rapporté (rires). Je ne veux pas nuire à l’image de SEGA.
Yu Suzuki, interview au site Gamasutra « Yu Suzuki At A Time Of Transition », juin 2011

La fin d’année 2006 sera marquée par la campagne menée par l’émission VideoGaiden, de la mondialement connue chaîne anglaise BBC, afin de demander Shenmue III auprès de SEGA par le biais de liens sur leur site et de reportages télés. En retour, une source anonyme de SEGA of America (l’anonymat est toujours de mise chez SEGA lorsque cela concerne Shenmue) nous annonce :

Shenmue III n’est ni en développement ni dans les plans (immédiats) de SEGA puisque Yu Suzuki est occupé par Shenmue Online. La firme du hérisson bleu est au courant des agissements des fans et une sortie future ne cessera jamais d’être considérée. Une sortie de Shenmue III ne serait pas envisageable avant 3 ou 5 ans. Ou bien alors, il faudrait attendre que SEGA atteigne ses objectifs financiers à savoir : faire partie des 3 meilleurs éditeurs du marché.
Source anonyme de SEGA of America, 2006

Il y a eu en février 2007 l’espoir que le grand jeu annoncé par SEGA soit Shenmue III mais il se révélera être Nights: Journey of Dreams.

Juin 2007, Hajime Satomi devient le nouveau président de SEGA Sammy. Yu Suzuki est toujours « R&D Creative Officer » au sein d’AM Plus R & D Dept (voir le communiqué officiel de SEGA).

En août 2007, des rumeurs persistantes font état d’une annulation de Shenmue Online. Cela n’a rien d’étonnant quand on constate qu’aucune information n’a filtré sur la saga depuis le China Joy de 2006. Le PDG de SEGA Sammy, Hajime Satomi, dans une interview au journal économique japonais The Nikkei réfléchit très sérieusement à annuler certains projets de jeux online sur le marché chinois. Son entreprise, SEGA Sammy a connu une année difficile avec un résultat net déficitaire. Cette rumeur ne sera ni confirmée, ni infirmée par SEGA.

En septembre 2007, le jeu d’arcade SEGA Race TV est annoncé, dirigé par AM Plus et produit par Yu Suzuki. Ce sera le dernier jeu « estampillé » Suzuki-san chez SEGA même si celui-ci était uniquement producteur (Gamasutra).

L’affiche de Sega Race TV et une image de Ryo Hazuki dans Sonic & SEGA All-Stars Racing

3) Yu Suzuki s’éloigne de SEGA et Ryo Hazuki apparaît dans Sonic & SEGA All-Stars Racing

En août 2008, des rumeurs font état d’un départ de Yu Suzuki de chez SEGA, alimentées par une « bourde » de Simon Jeffery le président de SEGA of America au site Gamasutra qui assure que Suzuki-san n’est plus un employé de la société. Le lendemain, conscient de son erreur, Simon Jeffery démentira l’information toujours sur le même site en expliquant que Yu Suzuki est en réalité toujours « Creative Officer » au sein de SEGA.

En septembre 2008, interrogé par le magazine japonais Famitsu (relayé par Spong), Yu Suzuki explique que Shenmue Online n’est pas complètement abandonné mais que le projet est tout simplement « en attente pour plusieurs raisons ». Il est intéressant de constater que Yu Suzuki a dû d’abord demander l’autorisation au responsable RP(Relations Presse/publiques) de SEGA avant de pouvoir répondre à la question de Yoshiki Okamato (l’interviewer, ancien de Capcom) sur Shenmue Online.

Mars 2009, un communiqué publié sur le site de SEGA Sammy indique que Yu Suzuki a décidé de quitter son rôle de « R&D Creative Officer » au sein d’AM-Plus mais reste cependant au sein de la division Amusement R&D et d’AM-Plus avec une autorité diminée selon les propos de SEGA (relayé par Gamespot et Kotaku).

Octobre 2009, le retour de Ryo Hazuki est annoncé comme personnage jouable, en moto ou chariot élévateur dans le jeu Sonic & SEGA All-Stars Racing développé par Sumo Digital, un studio anglais et édité par SEGA (source : IGN). Une apparition remarquée née d’un brainstorming d’après Craig Duncan, le directeur de Sumo Digital et grand fan de Shenmue dans une interview donnée au site JV247. Studio Digital a pu bénéficier des données de référence de Ryo Hazuki auprès du studio AM-Plus de SEGA. Interrogé par le site Digital Spy, Steve Lycett producteur du jeu évoque le fait que Sumo Digital aimerait beaucoup développer la suite de Shenmue.

Janvier 2010, fait rare, SEGA évoque Shenmue III dans le magazine japonais Famitsu 360 (relayé par PS3center). L’hésitation est toujours de mise dans un discours toujours aussi « langue de bois ». Dans le même temps, SEGA lance des sondages sur sa page Facebook pour les portages de ses plus grands jeux sur PS3 et Xbox 360 : sans surprise Shenmue est largement plébiscité.

Famitsu 360 vient juste de terminer les interviews de développeurs japonais. Famitsu a demandé à tous les développeurs ce qu’ils projetaient de commercialiser dans le futur. SEGA a abordé quelque peu le nom de Shenmue. C’est un titre auquel ils pensent encore beaucoup, bien que les chiffres de vente soient un facteur décisif. Aucun des deux précédents volets ne se sont suffisamment vendus, SEGA est donc hésitant quant au retour de la franchise. Ils rassurent néanmoins les fans en disant qu’ils prendraient beaucoup de plaisir à le développer s’ils avaient l’opportunité de remettre la série sur rails.
SEGA, magazine japonais Famitsu 360, janvier 2010

En mai 2010, quelques semaines avant le début de l’E3 2010, une rumeur (relayée par Gameblog) laisse entendre que Yu Suzuki présenterait un jeu (jeu de combat en 1 contre 1) jouable au PlayStation Move lors du salon. Rumeur finalement infondée puisqu’aucun jeu du maître ne sera dévoilé cette année-là.

4) Shenmue sur le marché mobile : Shenmue Town (Shenmue City)

Shenmue City
Une illustration de Shenmue Town sur le site officiel de Shenmue

Octobre 2010, Shenmue Town (également appelé Shenmue City) est annoncé dans un communiqué (relayé par Andriasang). C’est au même moment que l’on apprend que le 11 novembre 2008, Yu Suzuki a créé en catimini son propre studio Ys Net (source : IGN), localisé à Tokyo. Le business de cette nouvelle société est fondé sur le « planning, production et développement de logiciels ». Shenmue Town est son tout premier projet.

Shenmue Town est donc un jeu développé par Ys Net et édité par Sunsoft qui voit le jour sur la nouvelle plateforme de jeux sociaux pour PC et téléphones portables « Yahoo! Mobage », qui vient tout juste d’être lancée au Japon par Yahoo! et DeNA. Le portail Mobagetown (qui se prononce Mobagué) rencontre un immense succès au Japon avec plus de 10 millions d’inscrits, une forte progression et il s’apparente aux sites utilisant le principe des réseaux sociaux (comme Facebook, Twitter etc,…). Un nouveau site officiel ouvre à cette occasion et le site officiel shenmue.com est mis à jour. La date de sortie du jeu est fixée à l’hiver 2010.

Shenmue Town se présente comme un « gaiden » (un spin-off ou à « une série dérivée ») des deux premiers Shenmue et l’aventure débute à Yokosuka.

Images in-game de Shenmue Town

L’annonce de ce nouveau jeu dans la franchise Shenmue entraîne des réactions mitigées, résumées par Osamu Murata, « sound creator » de la saga Shenmue, qui donne son avis sur Shenmue Town sur son compte Twitter (relayé par Gameblog) :

J’ai des sentiments partagés à propos de l’apparition d’un Shenmue sur Yahoo! Mobage. Car j’ai travaillé sur Shenmue, j’ai pas mal cotoyé Yu [Suzuki], et Yahoo! Mobage est lancé par un de mes bons amis. Ce qui rend ces sentiments partagés, c’est que Yu a baissé le niveau de qualité. Et Shenmue, c’est avant tout la qualité.[…] Quand je pense à la position actuelle de SEGA et de Yu, qui a fait que Shenmue est devenu un jeu « light », j’ai des sentiments partagés [..]

Osamu Murata, « sound creator » de la saga Shenmue, 10/2010

Parallèlement à cela, Mike Hayes président de SEGA West (Europe et États-Unis) s’exprime suite à une demande faite par le site Computer and Video Games auprès de leurs lecteurs. CVG leur a demandé s’ils achèteraient Shenmue 3. Suite à plus d’une centaine de commentaires positifs Mike Hayes a déclaré sur le même site via cette news:

À l’heure actuelle nous n’avons rien planifié concernant la franchise Shenmue sur les consoles actuelles, l’engouement généré par la question de CVG montre bien que la suite de Shenmue génère beaucoup de passion chez les fans. Il ne faut jamais dire jamais…
Mike Hayes président de SEGA West, 10/2010

Le 15 novembre 2010, Shenmue Town se dévoile dans une conférence (précédemment annoncée dans un communiqué sur le site de YS Net) dont le compte rendu se trouve sur le site Andriasang. A cette occasion, Yu Suzuki évoquera la saga Shenmue en ces termes (source : Andriasang premier article et deuxième article) :

– Shenmue Town n’est pas Shenmue III.
– Shenmue est lui-même une oeuvre inachevée.
– Il y a une histoire après Shenmue 2.
– Mais faire quelque chose à si grande échelle nécessite une préparation appropriée. Je voudrais faire Shenmue 3 avec le même contenu que par le passé. Il y a effectivement eu beaucoup de demandes de la part des fans concernant Shenmue 3. Il y a même eu des pétitions signées par des dizaines de milliers de personnes. Je voudrais remplir mes obligations concernant la série.
– le jeu s’inspire de Mafia Wars.
Yu Suzuki, Yu Suzuki Discusses Shenmue’s Story, Andriasang, novembre 2010

Shenmue Town sort au Japon le 2 décembre 2010 sur téléphone sur le service Yahoo!Mobage. Hélas, le jeu n’est pas très téléchargé par les joueurs japonais malgré sa gratuité et les rares micro-transactions pour acquérir des objets virtuels ne suffisent pas à rendre le jeu rentable. C’est fort logiquement que les serveurs du jeu ferment le 26 décembre 2011 (Gameblog).

Shenmue II
Une des forêts de Guilin dans la dernière partie de Shenmue II

Une interview de Yu Suzuki menée par James Mielke (ex-éditeur en chef du site 1UP.com et travaillant aujourd’hui chez Q Entertainment) est publiée sur le site 1UP.com. Une interview très intéressante qui nous éclaire sur sa vision du futur Shenmue III et les moyens à mettre en oeuvre pour le rendre réalité. L’Unreal Engine est déjà évoqué, ainsi que le « Rapport system » prévu dans Shenmue III, sur les relations entre Ryo et Shenhua en fonction de paramètres.

JM: Si vous deviez faire Shenmue aujourd’hui — pas Shenmue 3, mais avoir une deuxième chance de créer le jeu original — que feriez-vous différemment ? J’ai déjà demandé à Tak Hirai (chef programmeur de Shenmue I) — par exemple, utiliseriez-vous l’Unreal engine, ou repartiriez-vous toujours de zéro pour programmer ?

Yu Suzuki: L’élément le plus difficile au sujet de Shenmue était que rien de tel n’existait avant de le faire […] Le jeu que je voulais faire à l’époque et que je pensais fun n’existait pas. Mon équipe devait donc créer quelque chose qui existait seulement dans ma tête […] Aujourd’hui, des jeux comme Shenmue, y compris Ryu ga Gotoku (Yakuza en Europe) sont en grand nombre et il serait facile de transmettre à l’équipe ce que je veux faire.
Tak Hirai: De nos jours, ce style d’environnement ouvert est si commun, ce serait facile à récréer.
YS: Tellement plus simple. Concernant le système que je choisirais, il y a tellement d’outils évolués disponibles aujourd’hui que n’importe lequel fonctionnerait, que ce soit l’Unreal Engine ou un autre.
[…]

JM: Je joue à des jeux pour faire des choses que je ne peux pas faire dans la vraie vie. Pensez-vous que les jeux sont devenus trop réels ? Si vous deviez faire Shenmue 3, par exemple, auriez-vous la même approche en le faisant super réaliste, ou auriez-vous une approche différente ?

YS : Le concept pour Shenmue 3 existe déjà, donc… (rires) Le monde de Shenmue 1 et 2 s’étend vers l’extérieur. Ainsi, par exemple, dans les jeux originaux, les dialogues des personnages principaux représentaient 20% du total. Les 80% restants représentaient les dialogues des personnages autres que les deux principaux protagonistes (note: Yu Suzuki parle bien de 2 personnages principaux, mais sans préciser leur identité). Mais Shenmue 3 ne s’étend pas vers l’extérieur, mais vers l’intérieur. La majorité des lignes de dialogues est utilisée pour le personnage principal et en particulier les dialogues avec Shenhua. Ils parlent d’un grand nombre de choses profondes. Par exemple, et je ne peux en dire trop, mais il y a un exemple. Ce n’est pas en fait dans le jeu, mais pour vous donner un exemple de ce que je veux dire par dialogue profond, quand Shenhua et Ryo sont à la maison, Shenhua demandera à Ryo s’il préférerait boire du thé ou du café et le joueur sélectionnera l’une ou l’autre des options. Ou, Shenhua posera à Ryo une question comme : « il y a quatre animaux; un singe, un chat, un chien et un oiseau. Vous traversez la rivière mais vous devez en laisser un derrière. Lequel allez-vous abandonner ? Et le joueur doit en choisir un. Shenhua posera tout un tas de questions comme ça et les réponses seront sauvegardées dans le jeu et affecteront les relations du joueur avec les autres personnages. C’est comme un test de personnalité. Par exemple, la personne qui laisse derrière lui le singe est le genre de personne qui quitte sa femme.
[…]

JM: Je suppose que vous vouliez faire Shenmue 3 juste après Shenmue 2, mais que le management de SEGA ne voulait pas en raison des ventes de Shenmue 2?
YS: Yeah.

JM: En raison de l’annonce de Shenmue Town pour téléphone mobile, cela a beaucoup fait le buzz sur internet au sujet de Shenmue 3. Et le patron de SEGA Europe, Mike Hayes, a dit « Il ne faut jamais dire jamais (au sujet de Shenmue 3) ».

YS: Il ne faut jamais dire jamais en effet. Le sujet est délicat mais l’histoire n’a pas toujours été tendre avec SEGA et il y a eu des années difficiles, d’un point de vue des ventes. Les affaires n’allaient pas fort, et ils ne pouvaient pas prendre de risques sur les gros titres.

James Mielke: « N’avez-vous jamais envisagé de travailler avec un éditeur occidental s’il vous proposait de financer le développement de Shenmue 3 ? »

YS: Cela dépend des termes des négociations. Si on nous donnait la liberté de le faire comme nous le voulons, le pays d’origine de la compagnie importerait peu. J’emmènerai ma famille et l’on irait aux États-Unis.

JM: Depuis 2002, vous n’étiez plus sous le feu des projecteurs. Ma plus grande interrogation peut-être est de savoir : où avez-vous disparu ? Je sais que vous travailliez sur Psy-Phi mais il n’est jamais sorti officiellement. Pouvez-vous nous dire ce qui vous est arrivé ?

YS: La raison est que les choses ont changé chez SEGA et que mes concepts n’étaient plus approuvés. C’était frustrant, parce que qui peut donner son avis sur quelque chose qui n’a jamais été fait avant — quelque chose de nouveau ? Personne. On se limite aux études de marché pour prédire le succès d’un jeu. Avec un nouveau concept, il n’y a pas de statistiques d’études de marché qui dépendent de prévision. Si vous jugez un concept sur une étude de marché uniquement, la plupart des concepts ne passent pas.
Yu Suzuki, interview au site 1UP, The Disappereance of Yu Suzuki, 12/2010

Dans cette interview, on sent tout l’amertume de Yu Suzuki par rapport à son employeur SEGA qui n’a pas souhaité valider ses derniers projets pourtant novateurs (Shenmue Online, Psy-Phi,…). Les mauvais résultats de Shenmue Town ne suffiront à relancer la saga, et la disparition de Yu Suzuki dans l’organigramme de SEGA en 2011 (où il restera uniquement en tant que conseiller) complique sérieusement les choses puisque la licence Shenmue reste la propriété de SEGA.

Partie I : l’accueil des deux premiers Shenmue sur Dreamcast et l’arrivée sur Xbox (1999-2003)
Partie II : l’incertitude autour de Shenmue III (2003-2004)
>> Partie III : l’annulation de Shenmue Online, Ys Net et Shenmue Town (2004-2010)
Partie IV : Shenmue III, Ys Net, Shibuya, Sony : négociations en coulisses (2011-2015)
Partie V : Shenmue III, un jeu pour les fans, par les fans